you're reading...
Média

[Décryptage] TF1 et le gouvernement lient la mort de Clément Méric à l’opposition au mariage homosexuel

Après le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, qui  a affirmé que « ce sont des groupes d’extrême-droite qui depuis des mois portent des discours de haine », associant ainsi ces mouvements à la Manif Pour Tous, c’est au tour de TF1 de procéder à l’amalgame dans son journal télévisé du soir de ce 8 juin.

Suite aux reportages consacrés à la triste fin de Clément Méric, cet étudiant de 19 ans décédé à l’occasion d’une rixe entre extrémistes de gauche et de droite, la présentatrice du journal de 20 heures a annoncé le sujet suivant, le refus d’un maire de célébrer des mariages homosexuels.

Mais en proposant une relation douteuse : « Tout cela reflète  les tensions qui se sont exacerbées entre groupuscules d’extrême-gauche et mouvements d’extrême-droite au moment du vote de la loi sur le mariage pour tous » (à partir de 6’09 »). Douteuse, car l’on peut douter qu’il s’agisse d’une maladresse commise en voulant faire la transition entre deux sujets. Quand bien même il s’agirait d’une maladresse, elle serait grossière. Or, chacun pensera ce qu’il veut du niveau de Claire Chazal, mais on s’accordera pour dire qu’elle est intelligente et donc capable de saisir la portée de l’amalgame.

Pourtant, quel est le rapport entre ces deux actualités ? Les militants de cette droite extrême n’ont pas défilé contre le mariage et l’adoption homosexualistes. Certes, nous diront certains, il y a des mouvements considérés comme d’extrême-droite qui ont  manifesté… Mais plusieurs questions se posent :

– Peut-on parler d’un lien avec Troisième Voie, le groupe radical dont est membre l’auteur des coups mortels ?

Rien ne le démontre, sauf les raccourcis intellectuels et les effets de manche du Gouvernement et des médias, tous semblant heureux d’avoir trouvé un moyen de discréditer l’opposition au mariage et à l’adoption homosexuels. Esteban Morillo n’en était plus membre, au plus en était-il un sympathisant.

– Peut-on sérieusement  assimiler Troisième Voie à l’opposition au mariage et à l’adoptions homosexuels ?

Quels que soient les chiffres de la Manif Pour Tous, ils dépassent de très loin celui du nombre d’adhérents de Troisième Voie qui ne regroupe qu’environ 4 000 personnes.

– Peut-on affirmer que les extrémistes de gauche et ceux de droite se sont battus au sujet du mariage homosexuel ? Ou encore que les extrémistes de droite ont lancé les hostilités, furieux du vote de cette loi ?

Le témoignage capital d’un vigile démontre que non : ceux sont les extrémistes de gauche, dont Clément Méric, qui ont cherché le conflit. Ceux de droite préféraient d’ailleurs faire profil bas. Que leurs idées soient détestables (comme celles de Méric et ses amis), c’est une chose, mais cela ne suffit pas à prétendre qu’ils ont initié la bagarre.

« Un vigile présent sur les lieux du drame est qualifié de témoin « principal » par les policiers. L’homme met en cause les quatre militants du groupuscule antifasciste auquel appartenait la victime, et plus particulièrement l’un d’entre eux. Selon ce témoignage, ce garçon, très remonté, avait des gants de boxe dans son sac et a incité les autres à se battre contre les skinheads, qui, toujours selon le vigile, cherchaient plutôt à éviter l’affrontement et à partir discrètement.

« Le témoin a précisé que Clément Méric aurait déclaré à propos des skinheads : « Ce sont des gens qui ne devraient même pas être vivants. » Il maintient toutefois que le jeune étudiant n’était pas le meneur, et que si son camarade ne l’avait pas poussé à se battre, rien ne serait arrivé. »

Bref, rien ne mentionne une remarque de Troisième Voie au sujet du mariage et de l’adoption homosexuels.

– Peut-on dire que les Antifas, dont était membre Clément Méric, sont des victimes de la Manif pour Tous ?

C’est tout l’inverse : les Antifas ont attaqué les cortèges des opposants au projet Taubira, et le podium de la Manif à Rennes ainsi que les journalistes, ce que retient la police.

Dès lors, on peut parler de désinformation, de récupération et d’injustice en surfant sur l’émotion : injustice des amalgames et injustice du gouvernement qui veut « tailler en pièces », selon l’expression du Premier ministre, un mouvement qui n’avait pas lancé les hostilités. En tout cas, pas cette fois-ci, s’il l’a fait à d’autres reprises. Sans attendre la fin de l’enquête, la décision de justice, le Gouvernement a déjà annoncé les sanctions.

Cette récupération immédiate n’est pas synonyme de respect dû aux morts, car le corps de Méric était encore chaud que l’on s’est servi de lui pour développer toute une propagande au détriment de la Manif pour Tous, innocente dans l’affaire.

Témoignagéthique

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :